Les Tréteaux de Chalamala

La Maison de Bernarda Alba

de Federico Garcia Lorca

Mise en scène : Claudia Saldivia Vega

Création et interprétation musicale : Fanny Balestro

  • Assistante mise en scène : Josiane Oberson
  • Costumes : Josiane Oberson
  • Eclairage et régie : Ulrich Schütz
  • Coiffures : Orféa Scaramucci
  • Maquillages : Cécile Pipoz, Sandra Farinella

Imagine-t-on une pièce qui se termine par «Silence !» ?

Dans l’Espagne rurale et franquiste, Federico Garcia Lorca nous mène au cœur d’un drame oppressant où les pulsions de vie et de mort se croisent.

Dans un petit village, la veuve Bernarda Alba, après le décès de son mari, contraint ses cinq filles à une période de deuil de 8 années, enfermées dans la maison familiale, portes et fenêtres murées.C’est dans cette atmosphère austère et ultra rigide que les passions naissent et se déchaînent pour Pépé, un garçon du village.

La veuve Bernarda séquestre ses filles et les empêche d’aimer. L’une d’elles, Adela, se révolte. Le combat d’Adela contre sa mère est celui de la modernité contre l’ordre ancien. Dans le blanc et le noir, une danse d’amour et de mort …

L’’auteur

Federico Garcia Lorca est l’un des plus grands poètes du XXème siècle, fusillé par les franquistes en 1936. Il a su allier l’héritage du folklore, la tradition populaire au romantisme, au symbolisme et aux mouvements d’avant-garde des années 1920, laissant une oeuvre originale et inclassable. «La Maison de Bernarda Alba» est sa dernière pièce de théâtre, qui n’a pu être publiée que 9 ans après sa mort à l’âge de 38 ans, en 1945.

Distribution

Sandrine Buchs Amelia
Maryline Deflandre Maria Josefa
Aurélie Descloux Adela
Simone Eichenberger Angustias
Sandra Farinella Poncia
Anne-Marie Fleury Servante
Josiane Oberson Prudencia
Dominique Rochat Magdalena
Elisabeth Saudou Martirio
Anne-Lyse Sonney Bernarda Alba