Les Tréteaux de Chalamala

La mégère apprivoisée

Comédie de William Shakespeare

Mise en scène, costumes et décors Victoria Riedo-Hovhannisyan

Shakespeare… Toujours et encore d’actualité ! Le théâtre dans le théâtre, l’être et le paraître, le vrai et le faux, le réel et l’imaginaire.

Après un prologue bien anglais qui montre comment les puissants et les nantis se moquent du peuple et lui font croire « qu’il est ce qu’on lui dit qu’il est », on assiste à un spectacle joué par une troupe itinérante qui nous transporte loin de Westminster, dans une Padoue colorée.

C’est l’histoire du mariage de deux sœurs, avec l’arsenal complet des intrigues : tractations financières, équilibre entre avantages et obligations, soumission à l’autorité et allusions au besoin d’échapper à la tutelle du pouvoir parental.

Les prétendants sont de vieux barbons friqués ou de jeunes fils à papa, plus des maquignons que des Don Juan. Bianca, la cadette, est une fille comme il faut, conforme aux canons de la mode, une fiancée idéale.

Katarina, l’aînée est rebelle au rôle que la société lui assigne, indocile face aux prétendues Autorités. Elle brise les convenances, ce que lui vaut le surnom de Mégère. Elle ne se laissera finalement apprivoiser que par un autre rebelle qui fait fi des règles superficielles de la société.

Katarina découvre l’amour et une autre dimension de l’obéissance harmonieuse, bien au-delà des relations entre homme et femme.

Etait-ce le songe de l’ivrogne Sly ? Une pièce ou une vraie histoire ? C’est comme il vous plaira…

Dans un décor sobre, avec des musiques décalées et animations vidéo qui nous ramènent dans l’actualité, les Tréteaux de Chalamala se sont lancé un nouveau défi et vous ont invité à venir partager leur plaisir.